Les aides financières pour l’installation d’un chauffe-eau solaire

L’installation d’un chauffe-eau solaire dans sa résidence principale ouvre une porte au crédit d’impôt. Le fait d’être locataire, propriétaire ou encore occupant à titre gratuit n’a pas d’importance. Il en est de même pour le type de maison, qu’elle soit neuve ou ancienne. Le crédit d’impôts pour l’année 2015 est défini à 30 % des dépenses. Ceci n’inclut pas les subventions et les mains d’œuvre.

Les crédits d’impôts pour une aide chauffe-eau solaire

Pour bénéficier d’une aide à l’achat d’un chauffe-eau solaire, les équipements solaires achetés doivent répondre aux normes NF EN 12975 ou NF EN 12976. Comment savoir si le matériel répond ou pas à ces normes ? Ils devront être certifiés CSTBat ou Solar Keymark ou toute autre certification fondée sur ces normes. Lors de l’achat du matériel, le client reçoit une facture comportant la mention de ces certifications ou encore une attestation fournie directement par l’entreprise. Une photocopie de cette attestation doit être incluse dans le dossier de la déclaration d’impôt.
Il est à noter que le crédit d’impôts est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et à 16 000 pour les couples. Une majoration est par la suite attribuée pour les personnes à charge. On bénéficie de 400 € de plus pour le premier enfant, 500 € pour le second enfant et 600 € à partir du troisième enfant. Comment toucher le crédit d’impôt ? Il sera directement déduit de l’impôt à payer ou versé au compte du bénéficiaire si l’impôt à payer est inférieur au montant ou si l’on ne paye pas d’impôt.
Mis à part le crédit d’impôts, on bénéficie également d’un taux de TVA réduit à 5,5 % sur l’achat des matériels de chauffe-eau solaire et leur installation. Pour cela, il faut que l’installation soit assurée par le vendeur lui-même.

Les subventions et les primes octroyées par l’ANAH

L’achat et l’installation d’équipements de chauffe-eau solaire ouvrent la porte à l’aide de l’ANAH pour le chauffe-eau solaire. Il s’agit de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat. L’ANAH agit pour encourager l’utilisation des énergies renouvelables. L’agence impose quelques critères d’éligibilité. La subvention est attribuée aussi bien aux propriétaires occupants qu’aux propriétaires bailleurs. Il faut être alors propriétaire du logement depuis au moins 15 ans. Le montant de l’aide chauffe-eau solaire dépend de plusieurs paramètres :

  • Les ressources pour les propriétaires occupants
  • Le montant des loyers pour les propriétaires bailleurs
  • Et la localisation du logement

D’autres primes supplémentaires sont également offertes par l’ANAH. Il y a la prime pour l’achat de 1000 € et les primes pour l’installation. Ces dernières sont de 900 € pour un chauffe-eau solaire et de 1 800 € pour un plancher solaire direct. Pour bénéficier de ces primes, l’installateur doit faire partie de la charte QualiSol et les matériels utilisés doivent être pour leur part certifiés par l’ADEME ou l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.