Crédits d'impôts et aides panneaux solaire

L’achat et l’installation de panneaux solaires ramènent à plusieurs avantages financiers. Le coût des matériels et des travaux est facilement amortissable grâce à de nombreux avantages. On peut citer entre autres les aides, les subventions, les crédits d’impôt et la revente du surplus d’électricité à EDF.

Les crédits d’impôt pour l’installation de panneau solaire

Le crédit d’impôt est le premier plus grand avantage de l’utilisation des énergies renouvelables. En faisant installer chez soi des panneaux solaires, on bénéficie de 30 % TTC du coût total des matériels et des travaux d’installation. Pour ce faire, il faut que l’installation soit faite par l’entreprise qui a vendu les matériels. La réduction sera directement appliquée sur l’impôt de l’année suivante. Si le bénéficiaire n’a pas d’impôts à payer ou si la somme de ceux-ci ne dépasse pas celle de la réduction, l’argent sera versé directement dans son compte. L’État peut également donner un chèque au bénéficiaire. Toutefois, les crédits d’impôt destinés pour le panneau solaire sont soumis à un plafond à respecter. Les dépenses effectuées pour l’achat et l’installation des matériels ne doivent pas dépasser les 4 000 euros pour les personnes vivant seules et les 8 000 euros pour les couples. Une majoration de 400 euros est appliquée pour chaque enfant de plus en charge. Les crédits d’impôt sont destinés aussi bien pour les propriétaires que pour les locataires.

Les différents financements et aides pour les panneaux solaires

On peut obtenir un financement pour panneau solaire de la part de l’État, de la région, du département et de la commune. D’abord, il y a la TVA réduite à 5,5 % pour les travaux réalisés dans une maison de plus de 2 ans. En fait, pour les constructions neuves, la TVA reste 19,6 %. L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat ou ANAH attribue également une aide pour panneau solaire. Elle s’adresse particulièrement aux foyers à revenu moyen. Elle est donc soumise à un plafonnement des loyers pour les propriétaires bailleurs et des revenus pour les propriétaires occupants. L’aide obtenue est en moyenne entre 35 % et 50 % pour les propriétaires occupants ; et entre 25 % à 35 % pour les propriétaires bailleurs. Pour bénéficier de l’aide de l’ANAH, il faut qu’on soit propriétaire du bâtiment pendant au moins 15 ans. En outre, il y a l’Aide de Solidarité Ecologique ou ASE. Un diagnostic thermique est effectué. Ensuite, un financement de 3 000 euros est obtenu si la performance énergétique est de 25 %. Ce montant est fixé à 2 000 euros pour une performance énergétique entre 25 % et 35 %. Enfin, chaque région et commune octroie une aide plafonnée pour l’installation d’un panneau solaire. Le montant est différent d’une région à une autre. Il dépend également de la caractéristique des travaux à effectuer : si les panneaux sont intégrés ou pas au bâti.